Juin 022019
Le Blues du Retour

De nomade à sédentaire: un retour douloureux.

Qui n’a pas expérimenté la fameuse déprime post-voyage ? Le blues du retour ? Le syndrome du voyageur !

On rentre, on pose notre sac à dos et on se sent seul. Nous sommes terriblement décalé et isolé dans ce qui fut un jour notre foyer. On ressent ce vide en nous après chaque retour et puis le manque d’aventure nous fait très vite sombrer. Il nous apporte le dégoût de la routine et enfin la résignation des jours moroses.

Toutes les peurs qu’on avait réussi à vaincre pendant nos voyages resurgissent. Nos mauvaises habitudes qu’on avait éradiquées réapparaissent. On a tendance alors à retomber dans nos addictions.

Le nouveau Soi post-voyage

Si le voyage nous à permis à devenir la meilleure version de nous-même, en outre le blues du retour nous donne le sentiment que rien n’a changé.

La fierté de ce que vous avez accompli durant vos aventures est bien réelle. En revanche, elle n’est pas vraiment reconnu par votre entourage et la société. Vous êtes de retour physiquement mais pas intérieurement. Votre esprit est à des fuseaux horaires de ceux qui vous entourent. Vous savez que vous êtes capable de tout. Cette merveilleuse énergie que vous a insufflé les voyages, brille encore en vous, mais personne ne la voit ni ne peut la saisir. Tout ce que vous avez découvert est si lumineux dans votre mémoire que le reste est terne en comparaison.

La fin d’un voyage c’est connaitre aussi l’envie urgente de repartir sans pouvoir le faire immédiatement. Par conséquent, la frustration, les contraintes financières, deviennent notre pain quotidien.

Le blues du retour à la réalité ?

Quand on voyage on à l’esprit qui est en perpétuel mouvement. Notre cerveau nomade doit s’activer en permanence. Où allons-nous dans l’heure prochaine ? Qu’est-ce qu’on fait ? Qui on rencontre ? Où dormons-nous ce soir ? Chaque heure a son lot de questions à répondre, de petits problèmes à résoudre, de décision à prendre.

Quand on revient à une vie sédentaire, le temps n’est plus le même. Tout devient lents, et nous parait fade, futile et inintéressant. On sait où l’on dort, les gens que l’on côtoie et les lieux que l’on voit sont les mêmes. Qui plus est, rien n’est inattendue, tout est planifier sur l’échelle mensuelle. Impossible de ne pas se sentir enfermé !

Alors que tout était surprises et défis, le quotidien est prévisible et déprimant.

Ce que les personnes qui ont toujours été sédentaire appellent « Retour à LA Réalité » est pour nous un retour à une vie pleines d’Absurdité et de Frontières, géographique et mentale.

Comment vaincre le Blues du retour ?

Tout le système de vie sédentaire restreint votre horizon, et plus vous voyagez, moins vous le supportez. Alors comment lutter contre la déprime post-voyage ?

  1. Découvrons notre propre pays

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.